45px

L'importance du soutien pour les jeunes parents 

45px

Avoir un réseau de soutien à l’arrivée d’un nouveau-né est précieux. Tout d’abord pour l’aspect concret des choses : les nombreux soins à apporter au bébé, les repas, le ménage, les achats, la lessive, la vaisselle, la douche et le repos ! Ensuite, il permet également aux parents de se dégager un peu de temps afin de se concentrer sur le nouvel être qui arrive dans leur vie et de s’occuper un peu d’eux-mêmes. Avoir du temps pour soi améliore la qualité de vie pour toute la famille, incluant le bébé. 

Peu importe la forme qu’il prend, le soutien permet au parent d’apprivoiser son rôle émergent : développement de la confiance en soi et en sa capacité d’agir, conviction d’être en mesure de devenir un bon parent, capacité de faire des choix et de prendre des décisions adéquates pour son enfant. De plus, avoir un bon réseau sera bénéfique tout au long de l’enfance de vos jeunes. 

Les changements dans la vie d’un nouveau parent sont profonds et la société actuelle confronte les familles à un constant défi d’organisation. C’est un changement radical : modification des loisirs, disponibilité au travail, études, emploi du temps, responsabilités, charge mentale, etc. Souvent, les deux parents travaillent et parfois, la famille élargie est inaccessible pour plusieurs raisons : conflits interpersonnels, éloignement géographique, problèmes de santé, emploi du temps, etc. 

Devant cet immense défi, rassurez-vous, il y a aussi de nouvelles possibilités qui s’ouvrent. Questionnez-vous afin de bien choisir votre réseau. Cette démarche permet de se détacher des structures de soutien dites « traditionnelles ». Essayez de vous diriger vers des alliés en lien avec votre réalité, vos valeurs et vos croyances. 

 Des questions pour développer un bon réseau 

-Qui est déjà présent autour de ma famille ? 

-Quelle est mon organisation actuelle ? 

-Quels sont mes besoins ? Ceux de mon enfant ? Ceux de mon ou ma partenaire ? 

-Quelles sont mes forces ? Mes limites ? 

-Sur qui puis-je compter ? Pour quoi ? 

-Qui ai-je envie d’avoir près de moi ? 

-Comment ai-je envie d’organiser mon quotidien ? 

-Quelles sont mes attentes face à mon réseau ? 

-Quelles ressources peuvent m’aider ? 

Un soutien social concret et solide est associé à des facteurs de protection concernant la santé mentale des parents et la prévention de différents types de violence dans la famille. Se construire un réseau, c’est donc améliorer notre capacité d’adaptation et de résilience. Alors, comment fait-on pour s’assurer d’un soutien efficace ? Cherchez plus largement : amis et amies, voisins et voisines, collègues, professionnels et professionnelles, organismes, ressources, etc. 

De plus, même si nos amis et notre famille peuvent constituer un bon soutien, il est toujours agréable de rencontrer des gens qui vivent la même chose que nous, au même moment. Vous pouvez trouver une grande source de réconfort en échangeant avec d’autres parents. Que ce soit à la garderie ou au parc, n’hésitez pas à les saluer. Lorsque vous faites des marches à l’extérieur, tentez de sourire et d’engager la conversation avec les membres de votre voisinage. Aussi, prenez le temps de découvrir de nouveaux loisirs et des organismes qui peuvent vous rendre la vie plus légère. Vous pouvez chercher l’adresse de la maison de la famille de votre quartier ou du centre communautaire. Bien que cela puisse être intimidant, sachez que ces milieux sont accueillants et que les échanges y sont respectueux. Il y règne souvent un esprit d’entraide et de communauté. 

Les bénéfices de bien entourer les jeunes familles s’étendent au-delà des premières années de vie des petits. Une bonne santé physique et psychologique des parents se traduit par un développement global plus sain pour les enfants et une meilleure qualité de vie pour les familles. Par conséquent, des apports significatifs pour la vie économique d’une société sont notés, comme la baisse des coûts en santé publique et une meilleure éducation des enfants, les citoyens de demain. 

 

45px
45px