45px

Comment réagir losqu'éclate un conflit ? 

45px

Habituellement, nous avons tendance à nous interposer comme « arbitres » si un accrochage survient entre enfants. Mais lors d’une dispute, c’est important de prendre le temps d’évaluer la situation le plus objectivement possible. Sévir trop rapidement peut causer des injustices.

Observez d’abord

N’intervenez pas si vous n’observez pas de risques de blessures. En général, les enfants qui possèdent un assez bon niveau de langage pourront régler eux-mêmes leurs différends, ce qui représentera un excellent apprentissage. Bien que les chicanes demeurent, avec le temps, vos enfants développeront de nouvelles habiletés sociales et ainsi, la récurrence des conflits et leur durée diminueront.

Quand et comment intervenir ?

Cependant, peu importe la raison, lorsque les comportements agressifs se produisent, vous devez vous interposer. Séparez-les et invitez-les calmement à réfléchir dans leur coin jusqu’à ce qu’ils puissent à nouveau  jouer ensemble paisiblement. Dans le cas d’attaques gratuites, placez-vous à côté de celui qui en est victime et aidez-le à exprimer ses sentiments : « Dis-lui : je ne veux pas que tu me tapes. » Cela le réconfortera, tout en privant l’autre enfant de votre attention.

Prévenir les agressions

Apprenez à reconnaître les signes avant-coureurs ; remarquez les circonstances dans lesquelles les conduites agressives ressortent. Par exemple, Mathieu a tendance à bousculer les autres quand il y a beaucoup de bruit et d’activités autour de lui. Aidez-le à développer des moyens pour gérer son stress comme en lui enseignant des techniques de respiration. Créez un lieu calme où il pourra se réfugier.

Plusieurs agissent ainsi pour attirer l’attention. N’attendez pas qu’ils éclatent pour la leur accorder. Profitez-en lorsqu’ils sont plus tranquilles pour souligner les comportements positifs, ce qui les encouragera à les adopter.

Ça ne va toujours pas ?

Interposez-vous et expliquez-lui que la violence physique est inacceptable. Laissez-le passer sa crise à l’écart… et proposez-lui de revenir lorsqu’il se sentira calme à nouveau.

Gardez en tête que répéter plusieurs fois est tout à fait normal. Et, même lorsque ce comportement semblera acquis, des rechutes demeurent possibles. Rappelez alors simplement les consignes à votre enfant.

 

Lire aussi :
Les chicanes entre enfants : comment intervenir ?
La rivalité entre frères et soeurs

Visionnez aussi :
Conflits fraternels

45px
45px