45px

Parent trop sévère, trop mou... Comment savoir où se situer ? 

45px

« Tu n’es pas fine, maman! Je ne t’aime plus ! » La porte claque. Cette fois, votre enfant est vraiment mécontent de votre décision de lui imposer des limites ou de lui refuser quelque chose. Soudainement, vous vous demandez si vous avez eu raison de sévir, si vous êtes trop strict. Normal. Mais, faites la paix avec votre rôle d’éducateur. Les enfants ont besoin de vous pour leur montrer le chemin à suivre. Vous êtes leur modèle et vous vous devez de les guider lorsqu’ils tendent à s’écarter des règles de la bonne conduite et du savoir-vivre.

C’est important de fixer des limites à vos enfants, d’attendre d’eux qu’ils se conforment à vos demandes ou exigences. Vous êtes l’adulte, et ils ont beaucoup à apprendre lorsque vous appliquez vos décisions avec fermeté. Quand on apprend à respecter l’autorité de ses parents, on apprend à gérer ses émotions, à se mettre à la place d’autrui, et même à s’exprimer et à argumenter (parfois un peu trop !). Et ils doivent faire ces apprentissages essentiels auprès de vous, pas seulement auprès de leur éducatrice ou de leur professeur.

Bien sûr, d’une famille à l’autre, d’un parent à l’autre, même dans un couple, les visions du monde et les priorités peuvent différer et certaines habitudes ou traditions sont bien ancrées chez chacun de nous. Mais généralement, on s’entend tous sur certains principes de base et sur des valeurs communes qui doivent être enseignées à nos enfants. Le respect, la sécurité, l’empathie, ces grands principes du « savoir vivre ensemble » sont transmis pour permettre à vos enfants de bien s’intégrer dans la société dans laquelle on vit. Pour se faire des amis, se trouver un emploi et le garder, obtenir de l’aide, ces habiletés sociales et ces façons d’être sont absolument nécessaires. Et il en revient à vous comme parent de tracer la ligne de ce qui est acceptable ou non.

Enfin, c’est normal et sain de douter, de se remettre en question. Les enfants sont des experts pour toucher nos fragilités! Par contre, ils sont la meilleure raison de chercher à s’améliorer comme personne, pas seulement en tant que parent. Discutez-en autour de vous, tentez de mieux comprendre vos choix, vos réactions, puis décidez de l’avenue à emprunter et faites-vous confiance. Personne ne possède de diplôme de parent, et il n’existe aucun livre d’instructions qui vienne avec vos enfants ! Continuez à mener cette valse que vous avez amorcée avec eux, et acceptez avec philosophie ces moments où vous vous marchez tous un peu sur les pieds.

 

Éliane Labbé, Ps. éd.

Après avoir travaillé en tant qu’intervenante psychosociale dans des organismes touchant les jeunes de 12 à 17 ans, Éliane Labbé œuvre depuis 2008 comme psychoéducatrice à la Commission scolaire de Montréal auprès d’enfants de 4 à 12 ans qui présentent divers problèmes de comportement. Elle accompagne aussi les enseignants et parents devant composer avec les différents enjeux qui y sont liés.

Éliane est coauteure du livre Comportements difficiles... Que faire ? Publié aux Éditions Chu Ste-Justine.

 

45px
45px